X

Note cet article

1 - Je n'ai pas aimé | 5 - Très bien !





Merci pour vos commentaires !
Oups ! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Tu n'es pas encore prêt à t'inscrire pour une cryopréservation ?

Soutiens la recherche sur la biostase en devenant un Tomorrow Fellow. Obtiens des avantages et plus encore.
Devenir un Fellow

Interview : Jonathan Gunnell et l'Association chrétienne transhumaniste

Et si les dernières technologies qui changent la vie étaient un don de Dieu ?

Comme la technologie médicale se développe plutôt lentement, il devient une possibilité de plus en plus réaliste que la cryopréservation humaine puisse nous mener au jour où (peut-être) la robotique dominera le monde et où les gens passeront leurs vacances sur Mars. Comme la plupart des cryonistes, nous aimons imaginer ce à quoi pourrait ressembler un éventuel avenir post-réanimation. Où le transhumanisme nous mènera-t-il et que deviendront les modèles sociaux, l'éthique, la moralité et les religions d'aujourd'hui ? Pour trouver des éléments de réponse, nous avons décidé de nous tourner vers Jonathan Gunnell, membre de l'Association chrétienne transhumaniste (CTA). Jonathan vit à Brisbane, en Australie, et est le vice-président de la Christian Transhumanist Association, basée à Nashville. 

Les transhumanistes chrétiens envisagent un avenir dans lequel le progrès technologique sera utilisé au profit de l'humanité et du monde

Qu'est-ce que l'Association chrétienne transhumaniste ?

Beaucoup pourraient penser que la technologie et la religion n'ont rien à voir l'une avec l'autre. Plusieurs personnalités éminentes des grands courants religieux sont âgées et d'un esprit conservateur. Pourtant, rien n'empêche la religion de s'adapter au monde d'aujourd'hui et de considérer la technologie comme une possibilité plutôt que comme un ennemi. C'est précisément ce que tente de prouver l'Association chrétienne transhumaniste.

Fondé en 2013 par Micah Redding, le CTA se compose d'une grande communauté basée aux États-Unis avec des membres dans le monde entier. Quelles sont leurs missions et leurs convictions ? Comme l'affirme le fondateur:

  • Nous croyons que la science et la technologie font partie de la mission du Christ et de Dieu.
  • Nous pensons que le fait de s'engager dans l'avenir peut aider la foi à prendre vie.
  • Nous croyons que le Christ offre une vision éthique du progrès scientifique et technologique.

Voyons donc qui est Jonathan Gunnell, notre contact avec l'association, et ce qu'il a à dire sur le CTA, la société et l'avenir.

Comment et quand avez-vous commencé à vous intéresser au transhumanisme ?

Enfant, j'ai toujours été passionné par la science-fiction, et j'ai aussi beaucoup lu sur l'histoire, la technologie, la psychologie populaire et la philosophie. J'ai adoré les travaux d'Isaac Asimov(les trois lois, la fondation) et ceux de C.S. Lewis, qu'il s'agisse de fiction ou de non-fiction. Sa trilogie de science-fiction a époustouflé mon jeune esprit, et son "Mere Christianity" est devenu le fondement de ma foi. 

En combinant la science-fiction, l'histoire, la psychologie, la philosophie et le christianisme, j'ai réfléchi à ce que les humains pourraient devenir. Des questions profondes ont émergé sur la nature de l'univers, sur la signification de l'être humain et sur la façon dont nous devrions vivre.

À l'âge adulte, j'ai lu "The Age of Spiritual Machines" de Ray Kurzweil. C'était le premier lien sérieux que j'ai trouvé entre mes années d'interrogation sur la nature humaine et notre place dans l'univers, et la science tangible. J'ai réalisé qu'il existait un espace entre la science-fiction et les technologies émergentes. Le transhumanisme est devenu, pour moi, le meilleur angle d'approche.

Avez-vous eu du mal à trouver une ligne de rencontre entre vos convictions religieuses et le monde façonné par les innovations technologiques ?

Pas du tout, je les trouve complémentaires. Parmi mes premières lectures, j'ai pu constater qu'il était sage de comprendre et de poursuivre les idées aussi loin qu'elles pouvaient aller, en s'attendant à ce qu'elles finissent éventuellement par croiser d'autres idées. D'aborder les conflits avec légèreté, de voir les échos des points communs, d'explorer et d'être curieux. D'écouter attentivement les personnes intelligentes avec lesquelles je n'étais pas d'accord.

Je trouve l'« argument de la première cause »convaincant, d'autant plus que le mieux que les athées aient pu répondre est « qui a déplacé le déménageur immobile ? » La première fois que j'ai entendu cela, j'ai pensé qu'ils faisaient de l'autodérision. L'hypothèse est qu'en dehors de la création, la « causalité » est matériellement différente de celle de l'intérieur. La « régression infinie» et le « fait brut » ne correspondent à aucune réalité que nous discernons. Pour les athées qui croient au « fait brut » ou à la « régression infinie », il s'agit de la "foi" telle que définie dans Hébreux 11 ; cette « assurance » que vous ressentez que quelque chose est juste bien que vous ne puissiez pas le prouver. Cette foi est la même pour les chrétiens et les athées. L'idée que la foi consiste à croire quelque chose en dépit des preuves est un homme de paille qui n'est pas soutenu par la Bible.

Par respect pour Nick Bostrom, Elon Musk et les autres simulationnistes, j'ai reformulé l'argument de la "cause première" en "la causalité est une caractéristique de la simulation". La meilleure hypothèse de travail que je puisse trouver est que l'univers est une création/simulation, donc intrinsèquement technologique. La technologie humaine est un écho faible et imparfait de la technologie de la création/simulation. Cette perspective signifie que notre capacité à créer de la technologie est sacrée et que nous devrions en prendre soin de la même manière que nous devrions prendre soin de la planète et de l'univers. 

Comment a débuté votre relation avec l'Association chrétienne transhumaniste ?

Ha ha ! Je les ai googlés. Je me suis dit qu'il devait y avoir d'autres transhumanistes chrétiens dans le coin. Heureusement, j'avais raison, je me sentais seul !

Logo de l'Association chrétienne transhumaniste

De quoi s'agit-il et que fait cette association ?

Nous sommes un réseau de chrétiens (pour la plupart) issus de traditions théologiques très différentes et de (la plupart de) l'éventail politique. La plupart d'entre nous n'ont pas leur place dans leur église d'origine, c'est vrai !

Nous articulons l'avenir de l'humanité. Pour ce faire, nous organisons des discussions multi-perspectives, en valorisant ceux qui, avec bonne volonté, présentent des points de vue alternatifs, des idées et des critiques. Nous voulons offrir de nouveaux et meilleurs choix de vision du monde aux personnes de foi, en particulier à celles qui déconstruisent ou reconstruisent leur vision chrétienne ou laïque du monde. Nous voulons également être le sel et la lumière de la communauté transhumaniste, l'encourager à partager notre compréhension de la nature de l'univers et de la façon dont les humains devraient vivre. Nous voulons présenter des scénarios convaincants et magnifiques qui dissipent les caricatures de la foi et du transhumanisme. 

Si les humains deviennent quelque chose de différent, nous devons nous demander ce que cela sera. Le concept d'archétypes de Carl Jung suggère que nous nous efforçons d'être quelque chose de toujours plus beau et étonnant. Jésus a dit que nous pouvions changer "de gloire en gloire", un objectif encore plus élevé mais qui suit un chemin similaire. La technologie se développant de manière exponentielle, des opportunités incroyables seront créées. Nous voulons que les nouvelles technologies soient utilisées comme Jésus l'aurait fait, pour le bien du monde et l'excellence des humains. 

Quelles sont les questions et les doutes les plus courants que votre association reçoit ? Et quelles sont les plus grandes difficultés auxquelles vous devez faire face ?

Nous sommes attaqués dans les deux sens. Certains sites chrétiens aiment obtenir des clics en attaquant les transhumanistes terrifiants. Puis, lorsqu'ils découvrent que nous existons, ils nous traitent de trompés, de possédés par des démons, de toutes sortes d'épithètes, de « carnivores végétaliens », etc.

Certains transhumanistes s'attaquent à la religion par principe, même si, heureusement, cela se produit moins souvent aujourd'hui. Le Parti transhumaniste américain (USTP ) nous considère comme des alliés ayant des intérêts communs, et il cherche à être inclusif. Nous sommes heureux d'être inclus !

Parlez-vous souvent de l'association avec les personnes que vous rencontrez ? Pensez-vous susciter plus d'intérêt ou d'opposition ?

Je parle aux personnes sur Internet qui se montrent intéressées, et occasionnellement aux personnes que je connais ou que je rencontre. Mais à moins de construire une relation significative avec les gens, il est presque impossible de ne pas être mal compris dans un discours d'ascenseur. C'est plus facile aux États-Unis, car les gens parlent davantage de religion. Je peux être dans un restaurant ou dans un Uber et dire « hé, nous sommes le CTA, nous pensons que l'IA devrait ressembler davantage à Jésus qu'à Skynet » et les gens comprennent.  

C'est plus difficile dans les cultures où l'on ne parle pas de certaines choses (par exemple en Australie, où je vis). Mais il y a un flot incessant de personnes intéressées par l'exploration de ces questions dans diverses organisations alliées aux transhumanistes et dans le monde universitaire, ainsi que dans les géants de la culture populaire.

Nous espérons briser les barrières et construire des ponts, en particulier entre les personnes qui ne comprennent pas les problèmes sur Twitter.

Si la religion s'oppose de manière inflexible au progrès technologique, que craignez-vous qu'il arrive ?

La peur n'est pas le mot juste. Anticiper, prévoir, observer les tendances, envisager des scénarios et des réponses est une meilleure façon de penser.

Aucune religion n'agit comme un groupe politique unique sur la plupart des questions. Il y a des chrétiens des deux côtés de chaque débat controversé. Chacun accepte et rejette diverses technologies. À l'extrême, il y aura les Amish non modernisés dans les siècles à venir. Nous devrions permettre aux gens de vivre comme ils l'entendent. 

L'église a une voix et devrait l'utiliser avec force pour maintenir la technologie sur les rails. Certains progrès doivent être arrêtés, oui. Certains doivent être poussés en avant, d'autres ont besoin d'un changement de direction, mais c'est un horrible personnage de paille que d'attendre de la « religion » qu'elle « reste inflexible ». Le christianisme est généralement beaucoup plus flexible et réactif aux tendances technologiques qu'on ne le croit. De nombreux chrétiens ont été à l'avant-garde de la science. Plus de 65 % des lauréats du prix Nobel du XXe siècle étaient chrétiens.

En 2009, l'âge moyen d'un prêtre de l'Église catholique était de 63 ans, alors qu'il était de 35 ans en 1970.

Avez-vous déjà entendu parler de la biostase ou de la Cryogénisation et quelle est votre opinion à ce sujet ?

Oui, j'en ai entendu parler à travers Alcor. Le CTA n'a pas de position officielle à ce sujet, mais je sais que certains de nos membres souhaitent s'inscrire, pour eux-mêmes ou pour leur famille.

Pour moi, c'est un coup de chance. Le jury n'a pas encore délibéré. Je m'interroge sur le risque de licence sociale. Puis il y a les risques culturels pour ceux qui s'éveillent dans un futur très différent. Ils auront certainement besoin de grandes transformations pour s'intégrer !

La question que je me pose est la suivante : « La conscience peut-elle être ré-instanciée dans un autre substrat en utilisant la technologie de l'intérieur de la création/simulation, ou seulement de l'extérieur ? ». Si oui, nous ferions mieux de nous pencher sur les téléchargements de silicium plutôt que sur la biostase. (Bien qu'actuellement je trouve les « uploads » peu plausibles, surtout si les récents travaux de David Chalmers sur le dualisme des propriétés sont confirmés). Personnellement, je pense que le Créateur/Simulateur est capable de réinstaurer la conscience dans un futur corps et une nouvelle création. Pour moi, cette voie semble crédible, mais pour ceux qui croient que l'univers existe par lui-même et qu'il a écrit ses propres lois, la biostase pourrait être attrayante.

Je pense que la technologie de la cryogénisation est unique et mérite d'être explorée. Elle pourrait faciliter les voyages interplanétaires ou les procédures médicales permettant de sauver des vies. Seul le temps nous dira si le passage à l'échelle du marché de masse est approprié ou non.

Pensez-vous que l'Eglise finira par s'opposer à cette pratique ? Comment pensez-vous que les cryonistes devraient se préparer à cette éventualité ?

Il est rare que l'église parle d'une seule voix sur un sujet quelconque. Certains soutiennent, d'autres s'opposent. Les cryonistes doivent répondre aux objections raisonnables sur le fond, comme l'utilisation des ressources et la perception que les gens « achètent » la vie éternelle.

Mais nous avons besoin des premiers à agir. Si personne ne prend l'initiative d'essayer, cela n'arrivera jamais. L'inégalité est le moteur du progrès. Les cryonistes doivent se considérer comme des pionniers. En prouvant cette technologie, elle pourrait être utilisée à bien d'autres fins.

La science et la foi peuvent-elles travailler ensemble pour créer un avenir radicalement meilleur ? - citation du site Web du CTA

Si vous pouviez faire réfléchir les gens sur quelque chose, qu'est-ce que ce serait? 

Si vous envisagez d'être ressuscité au 23e siècle et de vivre encore 500 ans, ma question est la suivante : que voulez-vous qu'il se passe dans votre cœur émotionnel et spirituel ? Comme le dit Tony Robbins, « La qualité de votre vie est la qualité de vos émotions habituelles ». La spiritualité chrétienne promet le « fruit du Saint-Esprit » : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi.

Jésus s'inscrit dans la quête de sens de l'être humain. La religion n'est en rien séparée des questions profondes que nous nous posons tous sur « Pourquoi l'existence existe-t-elle ? », « Comment devrions-nous vivre ? » et « À quoi devrait ressembler l'avenir ? ». 

Les chrétiens et les transhumanistes partagent cette quête sacrée. Tous les humains ont besoin de la transformation spirituelle, de la « nouvelle naissance » décrite par Jésus. En ce moment, nous cherchons une nouvelle naissance en tant que société, en réformant nos systèmes politiques, et aussi dans le transhumanisme. Rappelons-nous que la transformation spirituelle est déjà disponible dans notre spiritualité chrétienne.

Conclusion

Prédire l'avenir est une tâche décourageante et souvent impossible. Le nombre de variables qui peuvent conduire l'humanité dans une direction plutôt qu'une autre est infini. La pensée transhumaniste pourrait l'emporter sur la pensée plus conservatrice, donnant un nouveau souffle à la spiritualité. La religion pourrait aider l'humanité à mettre la technologie au service du bien commun et à réduire les inégalités.

Nous ne le saurons qu'en vivant (notre première vie et, éventuellement, notre vie prolongée après la réanimation). Si tu veux en savoir plus sur cette possibilité, n'hésite pas à planifier un rendez-vous pour un appel avec un membre de notre équipe. Ou inscrit-toi ici et rejoins-nous dans ce voyage.

Tomorrow Bio est le fournisseur de services de cryopréservation humaine qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Nos plans de cryopréservation tout compris commencent à seulement 45€ par mois. Pour en savoir plus , clique ici.
TAG :
Interview